DIY-recette-e-liquide

Comment fabriquer soi-même son e-liquide bio ?

Actuellement, la tendance est au Do It Yourself ou le DIY. Pratiquement tout peut se faire chez soi. Merci à une technologie galopante et à une nouvelle politique de consommation qui pousse à la démocratisation de cette tendance. Placard, mobilier de jardin, ameublement intérieur, tout est disponible en mode DIY. Du E-liquide fait maison pour vapoter tranquillement chez soi ? C’est tout à fait possible. D’ailleurs, vous serez en mesure de le faire en lisant l’article qui suit.

Fabriquer du e-liquide soi-même

C’est très simple. Pour simplifier un tout petit peu le processus, on peut le résumer comme suit :

  • Prendre une base neutre et y ajouter quelques gouttes d’arômes concentrées,
  • Attendre 48h pour que l’arôme se diffuse parfaitement dans le liquide,
  • Apprécier et déguster le produit.

Pourquoi fabriquer soi-même son e-liquide ?

Fabriquer son e-liquide bio révèle de multiples aspects. D’un point de vue économique tout d’abord. Acheter 100 ml d’arome vous reviendra au prix d’un achat d’un flacon de 10 ml de liquide. Cela vous reviendra alors aux environs de 3 euros suivant le dosage que vous souhaitez.

En fabriquant soi-même son e-liquide, vous avez une multitude de combinaison disponible. C’est l’avantage de personnaliser son e-liquide. En même temps, vous avez une maitrise complète sur la composition de votre e-liquide. Du e-liquide en DIY, c’est gratifiant à souhait.

La bonne méthode pour fabriquer son e-liquide perso

Pour cela, il existe de nombreux tutoriels et recette e-liquide que vous pouvez retrouver sur internet. Vous pouvez trouver des packs pré fait sur le marché. Mais pour le plaisir de la réalisation, suivez les étapes suivantes.

Les outils nécessaires :

  • Des arômes,
  • Une base neutre,
  • Des flacons vides,
  • Des pipettes et des seringues,
  • Des accessoires (bouteilles graduées, flacon de remplissage avec aiguille…).

Première étape, soignez son plan de travail

Travailler sur un plan de travail bien dégagé, propre et sec. C’est également le moment pour vérifier que tout le matériel est opérationnel. Durant toute la fabrication de votre liquide, autant que possible, utilisez des gants en latex. C’est efficace contre la nicotine sur la peau.

Deuxième étape, la réalisation du mélange

Le DIY commence bien évidemment par l’ajout des arômes. Suivent de près, quelques gouttes de nicotine avant de compléter le tout à l’aide d’une base neutre. La règle d’or du parfait mélange : la base neutre vient toujours en dernier. Si vous souhaitez un additif en tant que nouveau composant e-liquide, ce sera toujours avant la base neutre.

Aidez-vous d’un calculateur en ligne pour connaitre les proportions adéquates à votre mélange.

Troisième étape, savoir doser ses arômes

C’est une étape un peu plus délicate que le reste. Doser les arômes respecte scrupuleusement un pourcentage de dilution. Explications : Si l’arôme que vous choisissez doit être dosé à 10%, cela signifie qu’elle représentera alors 10% du mélange final. Pour un flacon de 100ml, l’arôme sera donc de 10ml.

Quatrième étape, la mise en flacon

Concevoir le liquide vous demandera tout au plus 30 minutes. Maintenant commence ce qu’on appelle le temps de Steep. C’est-à-dire le temps nécessaire à l’arôme pour être mature. Selon l’arôme que vous avez utilisé, ce temps peut aller de 0 à 20 jours ! Avec une base contenant beaucoup de VG, il est même conseillé d’allonger le temps de steep. Il est déconseillé de consommer le liquide cigarette électronique dès la fin du processus de mélange.